L’imprimante est l’un des périphériques les plus importants sur un bureau, que ce soit dans le cadre d’un usage professionnel ou pour une utilisation privée.
Dès lors qu’elle permet de faire autre chose qu’imprimer, une imprimante devient multifonction. Scanner, photocopieuse, imprimante photo grâce à la présence de lecteurs de cartes et fax.

Les imprimantes à jet d’encre

Les imprimantes à jet d’encre, largement majoritaires parmi les modèles à destination du grand public, utilisent comme leur nom l’indique des cartouches d’encre.

Leur principal avantage est leur prix, le plus souvent bien inférieur à leur équivalent en technologie laser.

Deuxième avantage, elles sont autant adaptées à des impressions en noir et blanc qu’en couleur voire en mode photo.
Toutes les imprimantes jet d’encre adoptent désormais des cartouches avec têtes déportées.
Le coût d’impression à la page est plus faible mais il en ressort deux points négatifs :

1. l’imprimante lance des cycles de nettoyage plus fréquents, et gaspille jusqu’à la moitié de l’encre ;
2. si vous n’imprimez pas pendant plusieurs mois même parfois quelques semaines, l’encre risque de sécher et de bloquer les impressions. L’option Nettoyage des buses dans le driver peut sauver l’imprimante, mais pas toujours…

Les imprimantes laser

Les imprimantes laser utilisent des toners, plus onéreux à l’achat, mais bien plus rentables sur la durée. Elles offrent une meilleure vitesse d’impression, une plus grande capacité de leur bac, et sont plus silencieuses.

Elles sont également plus résistantes car conçues pour une utilisation intensive.

Elles sont donc plus particulièrement indiquées pour une TPE, PME ou une association. Elles présentent l’inconvénient d’être plus volumineuses.

Les critères de choix

La qualité d’impression

Le premier des critères à regarder pour choisir une multifonction est la qualité d’impression. Si elle ne se mesure pas, elle varie théoriquement selon la résolution, qui s’exprime en points par pouce (ppp ou dpi, pour « dot per inch », en anglais). L’imprimante de base doit se situer à 4 800 × 1 200 ppp pour une qualité tout à fait acceptable, mais monter à 5 760 × 1 440 ppp ne sera pas inutile pour imprimer des photos, ce qui engendrera un petit surcoût. Dans le même esprit, la qualité du scanner doit aussi être prise en compte, avec une résolution de 1 200 × 2 400 ppp, vous scannerez dans une bonne qualité les photos de 10 × 15 cm et pourrez les agrandir jusqu’à 1,5 fois sans dégrader le rendu à l’œil.

 

De plus en plus, les imprimantes multifonctions sont capables d’imprimer en qualité photo.
Dès lors, l’impression directe de photos devient intéressante. Cette opération nécessite la compatibilité PictBridge (pour une connexion directe avec l’appareil photo numérique) et/ou des lecteurs de cartes mémoires. Couramment, cinq formats de carte sont pris en charge : SD, MMC, CF, xD et MS. En plus du lecteur de cartes, la présence d’un petit écran LCD couleurs apportera un réel confort d’utilisation. À l’aide de cette interface, l’utilisateur accède à plusieurs outils simples de retouche photo. Privilégiez donc un écran assez large. Équipé de ces outils, l’impression de photos devient un réel jeu d’enfant.

Le prix des cartouches

Les tarifs varient de 10 à 35 euros l’unité environ, qu’il s’agisse d’encre noire ou de couleur. Autant le dire, une utilisation intensive représente un budget certain ! Quelques constructeurs ont parfois la bonne idée d’indiquer le coût d’impression à la page, ce qui permet de donner une bonne idée du poids de ce poste de dépense. Quoi qu’il en soit, il est préférable de privilégier des imprimantes multifonctions avec des cartouches couleurs séparées de manière à ne remplacer que la teinte qui viendrait à manquer.

La connectique

Vous voulez une imprimante que vous pourrez mettre en réseau et qui servira de serveur d’impression pour les Smartphones, les tablettes et les ordinateurs fixes comme portables de tout le foyer ? Optez pour l’imprimante wifi, leur configuration, encore laborieuse il n’y a pas si longtemps, s’est beaucoup simplifiée.

Pour ceux que cela inquiète, les imprimantes wifi proposent parfois une connexion Ethernet mais aussi, systématiquement, une connexion USB. Un problème de wifi ne vous empêchera donc pas de lancer une impression classique.

Vitesse d’impression

Ce critère, exprimé en page par minute (ppm), peut ne pas avoir son importance si vous n’imprimez qu’un document par mois, mais si vous avez une utilisation quotidienne de votre imprimante, préférez un matériel rapide.
Elle dépend de nombreux facteurs, dont la qualité finale désirée (brouillon, normal, optimal), la vitesse des têtes d’impression et du moteur d’entraînement, la rapidité de la connexion à l’ordinateur, l’efficacité du pilote logiciel, etc. Sachez aussi qu’une imprimante à jet d’encre imprime moins vite en couleur qu’en monochrome. En revanche, une imprimante laser maintient à peu près l’égalité.

La consommation électrique

C’est un autre élément à prendre en considération, surtout si vous faites un usage fréquent de votre imprimante. Là encore, le jet d’encre est mieux placé, avec une consommation en fonctionnement de quelques dizaines de watts, contre plusieurs centaines de watts pour le laser (dû au chauffage du tambour).

Share This